Le sport et le monde de l'entreprise : Les cadres gestionnaires du secteur privé marchand du sport

Recherche réalisée en partenariat avec l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC), sous la direction de Nathalie LEROUX et en collaboration avec Yan DALLA PRIA (MCF, Université Université Paris Nanterre, CeRSM).


L’objectif de ce projet de recherche, qui a débuté en 2008, est d’étudier la construction conjointe du secteur privé marchand du sport et de ses cadres en France, depuis les années 1990.
Au regard de la mutation du secteur privé marchand du sport depuis une vingtaine d’années, les cadres administratifs et commerciaux représentent des acteurs clefs et en même temps leur professionnalisation paraît être significative des transformations du secteur. Le questionnement principal de cette recherche porte sur l’effet de la structuration d’un secteur d’activité (le sport) sur la population de ses cadres gestionnaires et réciproquement sur l’influence des profils de ces cadres sur la transformation du secteur. Tout d’abord, afin de montrer que le sport représente bel et bien un secteur en émergence, nous mettons au jour les processus de structuration d’un « champ organisationnel » selon les travaux de P.J. DiMaggio et W.W. Powell (1). Ensuite, à la différence des approches en sciences sociales (2) qui ont questionné les divers processus de segmentation de la catégorie de cadre (par le diplôme, le niveau hiérarchique ou le genre…), nous interrogeons l’effet des spécificités d’un secteur d’activité sur les profils et les trajectoires de ses cadres en transposant le cadre d’analyse construit par M. Maurice, F. Sellier, et J.J. Silvestre (3), pour penser l’effet sociétal sur le rapport salarial industriel en France et en Allemagne. D’après cette approche, un secteur serait caractérisé par un système spécifique d’interdépendances entre un rapport éducationnel (lien formation/ expérience /poste), un rapport organisationnel (structure de pouvoir et modes de GRH) et un système de relations professionnelles (appelé rapport industriel par les auteurs de cette approche correspondant aux rapports sociaux relatifs aux principes de valorisation des personnes) qui définirait un certain type de qualification en l’occurrence de cadres.
D’un point de vue empirique, ce programme a été déployé dans six sous-secteurs du sport : la grande distribution d’articles de sport, les agences d’événementiel sportif, les clubs professionnels, les équipementiers sportifs, les sponsors, et les médias du sport. 117 entretiens ont été menés auprès de cadres gestionnaires d’entreprises clefs de ces différents sous-secteurs, de représentants d’organisations syndicales et d’associations professionnelles et de responsables de formations en management du sport.
A partir de la confrontation entre les trois rapports présentés ci-dessus, deux logiques spécifiques de construction de la catégorie de cadres gestionnaires sont mises au jour dans le secteur privé marchand du sport : les « cadres enchanteurs » et les « cadres rationalisateurs ».
  • Les cadres enchanteurs sont des cadres en situation d’intermédiation entre d’un côté, le monde du sport et/ou son image et de l’autre, leur entreprise ou des clients, ils mettent en scène le sport afin de le convertir en valeur économique pour l’entreprise concernée. Ce type de cadres apparaît de manière saillante dans la grande distribution d’articles de sport, chez les équipementiers, les agences de communication par le sport et les services de sponsoring des annonceurs.
  • Les cadres rationalisateurs évoluent plus particulièrement au sein des médias du sport et des clubs professionnels de football. Ces cadres sont situés en l’occurrence dans des organisations dotées d’un centre opérationnel fort, composé d’un groupe professionnel. Ils représentent des vecteurs de rationalisation de ces sous-secteurs : ils ont pour rôle d’inoculer une logique économique au sein du cœur de métier. Dans ces sous-secteurs proches du cœur du secteur et générateurs de passion sportive, une des problématiques dominante est bien de rationaliser l’activité pour la rendre plus performante et rentable, sans pour autant tuer la passion sportive qui l’alimente.
La mise en évidence de ces deux figures de cadres rend bien compte de deux forces complémentaires qui traversent le secteur privé marchand du sport. D’un côté, ce secteur est soumis à un processus de marchandisation ou d’économicisation (mise en marché) du sport, qui se traduit notamment par la rationalisation de ses modes de gestion et qui transforme le sport en un bien économique comme un autre. D’un autre côté, le secteur du sport est également mû par un vaste processus d’exploitation et d’exaltation de cette passion sportive, celle-ci étant parfois instrumentalisée afin d’enchanter ou d’euphémiser les logiques économiques sous-jacentes.

(1) P.J. DiMaggio, W.W. Powell, « The iron. Cage revisited: institutional isomorphism and collective rationality in organizational fields, American Sociological Review, 1983, Vol 48, April, p. 148.

(2) Cf. notamment le Groupement De Recherches « Cadres » dirigé par P. Bouffartigue.

(3) M. Maurice, F. Sellier, J.J. Silvestre, Politique d'éducation et organisation industrielle en France et en Allemagne. Essai d’analyse sociétale, PUF, 1982.

Publications

  • LEROUX N. (DIR), DALLA PRIA Y. Les cadres gestionnaires du sport. Les conditions d’émergence des emplois cadres dans un secteur en mutation. APEC, Les études de l’emploi cadre, n° 2013-45, août 2013, 149 p.
  • LEROUX N., « La mobilisation de la passion sportive des cadres dans une entreprise de la grande distribution d’articles de sport », in N. Leroux, M. Loriol (dir.), La passion au travail, Editions Erès, collection Clinique du travail, à paraître en 2014.
  • DALLA PRIA Y, LEROUX N., Être organisateur d’événements sportifs. Éditions Lieux Dits, Collection Être, Lyon, 112 pages, janvier 2011.
  •  
  • DALLA PRIA Y., LEROUX N., « Fidéliser par la promotion : un modèle toujours attractif dans la grande distribution » in BOUFFARTIGUE P., GADEA C. et POCHIC S., Les cadres dans les dynamiques sociales. Quelle crise des classes moyennes ? Paris, Editions Armand Colin, Collection « Recherche », janvier 2011, pp. 94-104. (preprint en ligne)
  • LEROUX N. DALLA PRIA Y, Coordination pour la Revue Européenne de Management du Sport du numéro thématique consacré à « L’univers des articles de sports et de loisirs, de la conception à la consommation : quelles innovations ? », n° 27, 2010.
  • DALLA PRIA Y., LEROUX N., « L’imitation comme stratégie économique : l’exemple de la refonte de la politique de gestion des ressources humaines de Go Sport », Revue Européenne de Management du Sport, numéro spécial L’univers des articles de sports et de loisirs, de la conception à la consommation : quelles innovations ?, n° 27, août 2010, pp. 5-17. (preprint en ligne)
  • LEROUX N., DALLA PRIA Y., « Quand le management du sport se professionnalise : regards croisés sur un secteur économique en pleine mutation ». Revue Politique et Parlementaire, Numéro spécial Le sport : enjeu économique, outil politique, 2009, pp. 47-51.
  • LEROUX N., « La qualification des cadres administratifs et commerciaux : quelle articulation entre recherche, formation et emplois ? », Revue européenne de management du sport, n° 15, novembre 2006, pp. 80-82.

Mis à jour le 20 octobre 2014