Architectures sportives

 Membre expert de l’International Council on Monuments and Sites (ICOMOS), Jean-Pierre Blay  été nommé au groupe de travail « Patrimoine bâti du XXe siècle ». Il est chargé de la rédaction des textes futurs qui complèteront la « charte de Madrid » (action en cours) concernant les architectures sportives. Ce texte sera proposé au Ministère de la Culture pour aider au nouveau classement des sites

Il a fait reconnaître qu’une des spécificités de l’architecture du XXe siècle est l’infrastructure sportive (hippodromes, stades, piscines, dojos, circuits automobiles…). Le sport a ses lieux de mémoires pour lesquels un besoin d’inventaire et de cartographie s’imposent.

L’apport de l’historien consiste à :
  • organiser les inventaires selon des catégories d’usage afin de révéler les caractéristiques de l’architecture sportive du XXe
  • évaluer la signification culturelle et l’historicité des bâtiments en phase de restauration et/ou de réhabilitation
  • aider à déterminer les limites admissibles des interventions des architectes des monuments historiques en établissant les chronologies des technologies de constructions spécifiques utilisées au XXe sur des bâtiments sportifs.
  • procéder à la critique externe d’authenticité des plans et documents émanant des architectes du XXe avant leur archivage au patrimoine par les Archives de l’Architecture à Provins.

Mis à jour le 04 mars 2013